Version françaiseEnglish version
 

Actualité Radio

La Princesse Michael de Kent invitée de l'émission "A la bonne heure" sur RTL mercredi 15 octobre 2014 par Stéphane Bern pour son livre "La reine des quatre royaumes" (Ed Télémaque) 14/10/2014

La princesse Michael de Kent née Baronne Marie-Christine von Reibnitz et mariée depuis 1983 avec le Prince Michael de Kent, cousin germain de la Reine Elisabeth II, est une passionnée d’Histoire, et elle mène avec succès, depuis plus de vingt-cinq ans, une carrière de conférencière. Elle est l’auteur de trois précédents ouvrages : Ces Reines venues d’ailleurs, Royales alcôves et La lune et le serpent : Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, deux rivales dans le coeur du roi. Elle publie un nouveau livre qu'elle vient présenter en France - et participe mercredi 15 octobre 2014 à l'émission de Stéphane Bern "A la bonne heure", à 11h sur RTL - "La reine des quatre royaumes" (Editions Télémaque). Elle nous raconte l'histoire de Yolande, fille du roi d’Aragon, qui à 19 ans doit quitter son pays, sa famille et ses amis pour épouser Louis II d’Anjou, cousin germain du roi de France. Leur mariage a été arrangé afin de mettre un terme au conflit entre l’Aragon et l’Anjou qui se disputent depuis une génération le royaume de Naples et de Sicile.Yolande est comblée par leur union au-delà de ses espérances, un amour passionnel qui aura une incidence sur le cours de l’Histoire. Surnommée « La Reine des Quatre Royaumes », Yolande d'Aragon est aussi la future mentor et inspiratrice de Jeanne d’Arc. Yolande d’Aragon est née en 1381, elle est la fille du roi d’Aragon. En 1400 elle épouse Louis II d’Anjou avec qui elle aura 6 enfants. Ce mariage arrangé, afin de calmer le conflit qui oppose l’Aragon et l’Anjou pour le royaume de Naples et de Sicile, sera pour l’époque, une union heureuse. En effet, Yolande d’Aragon embrasse son rôle de souveraine et fera tout pendant son existence pour défendre sa dynastie avec ferveur. Elle fut duchesse consort d’Anjou, comtesse consort du Maine et de Provence, reine consort de Naples et de Jérusalem, titulaire et dame de Guise et sera ainsi surnommée la Reine des Quatre Royaumes. Alors que son mari le roi Louis d’Anjou II passe la plus grande partie de sa vie à combattre en Italie, Yolande d’Aragon en France s’occupe de la bonne succession de la dynastie en arrangeant les mariages de ses enfants pendant la Guerre de Cent Ans. Ainsi elle va marier Marie au futur roi de France Charles VII et Yolande à François. Ses interventions au sein de la dynastie et de la royauté joueront un rôle primordial face aux Anglais (elle est à l’origine de la fin d’alliance entre le Duc de Bretagne et les Anglais). Yolande d’Aragon menait une politique réaliste et n’hésitait pas à faire appel à des hommes d’influence et à des maîtresses au sein de la cour. Au-delà de son combat pour le maintien de la dynastie, Yolande d’Aragon aura avant tout, tout mis en oeuvre pour ses enfants. A sa mort, elle s’est excusée dans son testament de ne laisser ni or, ni objets précieux parce qu’elle a tout dépensé pour ses enfants.

Audiences : RTL plus que jamais première radio de France 16/07/2013

RTL n°1 et première radio de France devant toutes les autres sur tous les critères : nombre d'auditeurs, durée d'écoute et part d'audience. Ce sont les résultats des audiences Médiamétrie de novembre et décembre 2012. Vous êtes près de 6,6 millions à nous écouter chaque jour, notamment le matin. Ce sont 405.000 nouveaux auditeurs qui nous ont rejoint depuis un an.
Merci de votre fidélité !

Le succès est également au rendez-vous pour les programmes de divertissement, à l’instar de "Ça peut vous arriver", animé de 9h30 à 11h00 par Julien Courbet progresse de +12.000 auditeurs (+1%) , leader sur sa tranche horaire. "À la bonne heure", animé de 11h00 à 12h30 par Stéphane Bern gagne +133.000 auditeurs (+8%), leader sur sa tranche horaire. De 16h00 à 18h00, "Les Grosses Têtes" de Philippe Bouvard gagne +9%, leader sur sa tranche horaire +174.000 auditeurs.
Lire l'intégralité de l'article

Source : RTL

AUDIENCES RADIO : LE MATCH DES ANIMATEURS STARS 17/04/2013

Les "Grandes Gueules" battent Drucker, Bern en forme

Trois émissions d'humour s'affrontent en matinée sur les généralistes. Michel Drucker ne monte pas sur le podium avec "Faites entrer l'invité" qui rassemble 517.000 auditeurs de 10h à 11h30 sur Europe 1. Il est nettement devancé par "Les Grandes Gueules" de RMC qui comptent 294.000 auditeurs de plus pendant cette heure et demie (811.000 amateurs entre 10h et 11h30) ! Le présentateur de "Vivement Dimanche" est vraiment à la peine puisque sa tranche perd 100.000 auditeurs par rapport à la même période en 2011.

Après une arrivée réussie sur France Inter, Frédéric Lopez a connu un hiver difficile. Depuis septembre, il avait réussi, avec "On va tous y passer" de 11h à 12h30, à faire oublier Isabelle Giordano. Mais, avec 852.000 auditeurs en moyenne, l'animateur fait sur cette vague moins bien que "Les Affranchis" (-49.000). Il prend tout de même la tête toutes radios confondues durant son dernier quart-d'heure. En face, Stéphane Bern progresse. Comme nous l'avions constaté à la rentrée, l'animateur est désormais leader sur la première heure. "A la bonne heure", rassemble désormais 1,13 million d'auditeurs à chaque quart d'heure sur RTL entre 11h et 12h30, en hausse de 86.000 auditeurs sur un an.
Lire l'intégralité de l'article

Source : Ozap

RTL - Stéphane Bern en direct du Salon de l'Agriculture 27/02/2013

RTL a déployé un important dispositif pour suivre la 50ème édition du Salon de l'Agriculture. Ce jeudi 28 février, Stéphane Bern présentera "À la bonne heure" en direct et en public depuis la plus grande ferme de France.

Partenaire du 50ème salon de l'Agriculure, RTL diffuse pas moins de 27 émissions depuis un studio installé sur place. Ce jeudi 28 févier, Stéphane Bern présentera "À la bonne heure" en direct et en public depuis la Porte de Versailles à paris. De 11h à 12h30, il recevra Thierry Olive, l'agriculteur vedette de l'émission "L'amour est dans le pré". Karine Le Marchand, présentatrice de cette émission de télé réalité agricole, sera également l'invitée de l'émission. Stéphane Bern sera entouré des chroniqueurs habituels de l'émission : Patrice Carmouze, Régis Mailhot, Éric Dussart et Didier Porte. La tduio RTL est installé dans le Pavillon 444 - Allée A n°12.

Source : Radio Actu

Stéphane Bern, l’étape basque La Pièce de bœuf, à Bayonne 08/02/2013

955403_22638749_460x306(001).jpg
Le journaliste anime, ce midi, depuis la Brasserie de l’Aviron Bayonnais son émission sur RTL. Et tourne demain à Arnaga, à Cambo, une émission de télé pour France 2.

Le journaliste Stéphane Bern est sur tous les fronts : radio, télévision, presse écrite, littérature. Arrivé hier au Pays basque, il animera, en fin de matinée, en direct de la Brasserie de l’Aviron Bayonnais l’émission « À la bonne heure » (de 11 heures à 12 h 30) avec les acteurs Michaël Youn et José Garcia en invités, qui viennent présenter « Vive la France ». Le lendemain, il sera en tournage à la maison d’Edmond Rostand. Pour la télévision.

« Sud Ouest ». Comment se présente votre week-end basque ?

Stéphane Bern. Nous sommes arrivés avec toute l’équipe de chroniqueurs de RTL ce jeudi pour assister à l’avant-première du film « Vive la France ! » avec les comédiens que nous recevrons vendredi dans « A la bonne heure ». Nous enregistrons l’émission dans un cadre atypique, depuis la Brasserie de l’Aviron Bayonnais, en public. J’en suis ravi car j’adore le rugby !
Lire l'intégralité de l'article

Source : Sud Ouest

« Potentiel comique » 06/02/2013

Stéphane Bern sera à Bayonne vendredi. Il y animera son émission « À la bonne heure », au lendemain de l'avant-première du film « Vive la France ».

Il sera à Bayonne vendredi à l'occasion de l'avant-première de « Vive la France », un film avec José Garcia et Michael Youn qui sortira le 20 février prochain. Stéphane Bern animera en direct de la Côte basque son émission « À la bonne heure » avec ses chroniqueurs, Patrice Carmouze, Régis Mailhot, Éric Dussart et Joëlle Goron.

« Sud Ouest ». Pourquoi ce rendez-vous bayonnais ?

Stéphane Bern. Parce qu'il est important d'aller au plus près de nos auditeurs. Il ne sert à rien de rester dans notre tour d'ivoire parisienne, à se dire que la France entière nous écoute ébaubie parce que nous détenons le savoir. Je n'ai pas l'état d'esprit parisien. J'aime aller vers mes auditeurs.
Lire l'intégralité de l'interview

Source : Sud Ouest

Pendant deux jours, RTL pose sa valise au Louvre-Lens 12/01/2013

© Pascal Bonnière
"A la bonne heure !" Stéphane Bern et ses chroniqueurs ont ouvert la voie des émissions en direct du Louvre-Lens. De 11h à 12h30, ils ont diffusé de la bonne humeur dans l'espace pique-nique du musée...
Lire l'intégralité de l'article

Source : La Croix

« À la bonne heure ! », l'antenne de RTL se délocalise au Louvre-Lens 12/01/2013

Durant deux jours, l'équipe de RTL pose sa valise à Lens pour animer ses émissions depuis le Louvre-Lens. Hier, Stéphane Bern et ses chroniqueurs ont ouvert la voie, avec « À la bonne heure ». Occasion pour la radio d'être à proximité des auditeurs, et, pour le public, d'assister à une émission en direct et dans « un lieu prisé ».
Lire l'intégralité de l'article

Source : La Voix du Nord

Audiences : RTL, la seule première radio de France 14/11/2012

RTL n°1 et première radio de France devant toutes les autres sur tous les critères : nombre d'auditeurs, durée d'écoute et part d'audience. Ce sont les résultats des audiences Médiamétrie de septembre et octobre 2012(*). C'est la meilleure rentrée sur la station de la rue Bayard depuis dix ans avec 6,462 millions d'auditeurs. Vous êtes toujours plus nombreux à nous écouter, notamment le matin. Merci de votre fidélité ! (...)

Par ailleurs, le succès est également au rendez-vous pour les programmes de la matinée : "Ça peut vous arriver", animé de 9h30 à 11h00 par Julien Courbet, et "À la bonne heure", animé de 11h00 à 12h30 par Stéphane Bern, recrutent de nouveau auditeurs sur un an.
Lire l'intégralité de l'article

Source : RTL

Stéphane Bern et Cecilia Bartoli invitée dans l'émission "A la bonne heure" 26/09/2012

Cecilia Bartoli vous présente son nouveau disque "Mission", en partenariat avec RTL.

A La Bonne Heure 20/09/2012

A La Bonne Heure 20/09/2012

A La Bonne Heure" 20/09/2012

Les Seigneurs. Les acteurs en direct de Brest sur RTL lundi 17/09/2012

«A la bonne heure», l'émission animée par Stéphane Bern, sur RTL, accueille, lundi, de 11 h à 12 h 30, les acteurs du film «Les Seigneurs», en direct de l'amphitéâtredu Quartz. Une équipe de choc que ne craint pas l'animateur.

José Garcia, Gad Elmaleh, Franck Dubosc, Ramzy, Omar Sy: comment allez vous faire pour canaliser une brochette d'acteurs réputée turbulente?
Ah, je ne sais pas comment je vais faire. Je vais tenir le sympathique rôle du dompteur de fauves. Je les connais assez bien mais les recevoir ensemble est un autre exercice. Je connais bien José. Franck est un garçon charmant. J'ai beaucoup pratiqué Ramzy. Il est capable de vous mettre le feu sur un plateau. Quant à Joey Starr, beaucoup d'animateurs en ont peur. Moi, j'ai toujours respecté sa personnalité, et il me respecte aussi. L'autre jour, j'ai été surpris. Je traversais la rue Bayard à Paris (la rue de la station RTL, N.D.L.R). Quelqu'un m'a tapé sur l'épaule et m'a demandé «Comment ça va?». C'était lui. C'est un merveilleux comédien. A priori, les gens pourraient nous opposer. Mais je n'ai jamais d'a priori sur les gens et je n'aime pas que les gens en aient sur moi. Vous portez déjà votre passé avec vous tous les jours.
Lire l'intégralité de l'interview

Source : Le Télégramme

Braderie de Lille : RTL se délocalise 29/08/2012

Stéphane Bern et Jacques Pradel feront le déplacement.

La braderie de Lille se tiendra les 1er et 2 septembre prochain. Pour l’occasion, RTL, qui en est le partenaire officiel, donnera le coup d’envoi de l’évènement dès le le 31 août et délocalisera trois de ses émissions dans la capitale du Nord-Pas-de-Calais.

Stéphane Bern recevra (le 31 aout) Francis Huster, à l’affiche de la pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt “Le journal d’Anne Franck” (à partir du 5 septembre au Théâtre Rive Gauche) dans son émission “A la bonne heure” de 11h à 12h30. Il aura également à ses cotés son équipe de chroniqueurs parmi lesquels Patrice Carmouze, Régis Mailhot, Eric Dussart, Danièle Moreau et Stéphane De Groodt.

Elizabeth Martichoux et Vincent Parizot présenteront “RTL Midi” de 12h30 à 14h. Ils iront à la rencontre des auditeurs et recevront la maire de Lille, Martine Aubry.
Jacques Pradel animera “L’heure du crime” de 14h à 15h. Il reviendra sur l’affaire du faux enlèvement de Typhaine avec Joël Specque, ancien chef de la division criminelle de la DIPJ ainsi que Franck Antson, journaliste à RTL.

Dans “Itinéraire d’un auditeur gaté”, Jean-Sébastien Petitdemange et Eric Jean-Jean proposeront une balade à Lille à la découverte de bonnes adresses et de bons plans, samedi 1er septembre de 13h30 à 15h.

Source : Le Nouvel Observateur

Stéphane Bern recruté par Vulcania 30/05/2012

A l'occasion des 10 ans de Vulcania, Stéphane Bern recevra Gérard Klein dans son émission "A la bonne heure", sur RTL, en direct et en public depuis le parc. Le 1er juin prochain, la station de la rue Bayard délocalise son émission phare au coeur du Puy de Dôme pour fêter les 10 ans de Vulcania, l’un des cinq parcs les plus connus de France, entièrement consacré à la vie des volcans. Une année anniversaire marquée par de nombreuses festivités et nouveautés parmi lesquelles « La cité des enfants », à laquelle RTL a souhaité participer pour faire vivre à ses auditeurs, de l’intérieur, cet événement scientifique et culturel.
Accompagné de son équipe de chroniqueurs composée de Patrice Carmouze, Régis Mailhot, Eric Dussart, Charlotte Bouteloup et Bilco, Stéphane Bern recevra à cette occasion Gérard Klein, "l'Instit" du pays et nouvellement propriétaire de « La Bougnate », une auberge auvergnate typique.

A LA BONNE HEURE en direct depuis la salle « Planète dévoilée » Vendredi 1er juin 2012 ‐ 11h/12h30
Pour assister à l’émission, le public auvergnat est invité à s’inscrire
sur rtl.fr ou sur Vulcania.com

Source : News Auvergne

Stéphane Bern à Metz : de Pompidou à sa passion pour l’Histoire 26/05/2012

Julien Knaub - France 2
L’animateur de radio (RTL) et de télévision (France 2) Stéphane Bern était à Metz vendredi. Le luxembourgeois d’origine a présenté son émission depuis l’écrin du Centre-Pompidou qui inaugure ce jour sa nouvelle exposition 1917. Rencontre.

« C’est la toute première fois que je vois une exposition qui évoque une seule année, une année charnière évidemment. On est à la fois pris par la guerre mais on peut aussi être pris par l’art qui nous rapproche ou nous éloigne géographiquement » commente Stéphane Bern après une visite express de 1917. « Il y a des œuvres majeures. J’aime bien cette idée que ça tourne autour d’une année pour se rendre compte de la simultanéité des évènements, la guerre, les révolutions russes… ». L’animateur a été impressionné par le rideau de scène de Picasso, le plus grand du monde jamais crée par l’artiste-peintre.

Lire la suite de l'article

Source : L'OR Actu

A la bonne heure ! sur RTL

Egalement tous les matins, de 11h à 12h30, sur RTL avec A la bonne heure il inonde la radio de bonne humeur en recevant un invité fil rouge et en traitant avec lui de l’actualité culturelle avec l’humour respectueux qu’on lui connaît.

Rentrée radiophonique de Stéphane Bern au micro de RTL tous les matins de 11h à 12h30 dans "A la bonne heure !" 22/08/2011

IMG_0852.jpg
Grande nouveauté RTL, Stéphane Bern rejoint la première radio de France pour animer une émission d’humour et d’humeur, totalement inédite.Entouré de chroniqueurs de talent, il reçoit chaque jour, en direct et en public, une personnalité qui nourrit l’actualité, pour une heure trente de culture et de bonne humeur.Un « trio de choc et d’esprit » composé de Régis Mailhot, Eric Dussart et Patrice Carmouze, est tous les jours à ses côtés. Quand le premier excelle dans la critique satirique, humour acerbe et répartie à toute épreuve à l’appui ; le second fait mouche avec ses jeux de mots fins et décalés… Quant au troisième, il reste un amuseur décomplexé, aussi drôle que cultivé.Les accompagnent en alternance Eric Naulleau et Didier Porte. Critiques acides et contestés, se moquant du politiquement correct, ils comptent bien exercer leur droit à la liberté d’expression pour défendre au quotidien leurs points de vue et dire absolument tout ce qu’ils veulent… Sans gant, ni tabou !Enfin, la gent féminine est, elle aussi, dignement représentée avec la présence de Liane Foly, Alix Giraud de l’Ain, Joëlle Goron et Isabelle Morini-Bosc. Pertinentes toujours, impertinentes parfois, leur culture n’a d’égal que leur charme! Elles ont la délicate mission de faire entendre leur voix, d’élever le débat, de le féminiser… et de mettre –pourquoi pas- un peu de douceur dans ce monde de brute ! Sans oublier Charlotte des Georges qui dresse un portrait décalé de l’invité du jour.Rendez-vous tous les jours de 11h à 12h30 sur RTL avec Stéphane Bern avec au programme, curiosité et culture, liberté de ton et bonne humeur !

Nouveau record d'audience pour l'émission "le Fou du Roi" sur France-Inter 20/04/2011

Le verdict de Médiamétrie est formel: RTL, France Inter, Fun Radio, NRJ et RMC viennent d’enregistrer un très bon trimestre en termes d’audience. Gros plan sur les principaux artisans de ces succès. A France Inter : De 12h à 13h45, France Inter est la première radio de France, notamment grâce au “Fou du roi” de Stéphane Bern qui a réuni, de janvier à mars 2011, 1,8 million d’auditeurs en moyenne, soit 105 000 auditeurs de plus par rapport à janvier-mars 2010.De 18h45 à 20h30, la radio est également la plus écoutée grâce au “5/7 Boulevard” de Philippe Collin et au “Téléphone sonne” d’Alain Bédouet. Entre 19h et 20h, France Inter rassemble ainsi 1,2 millions d’auditeurs.Mention spéciale à Patrick Cohen, le remplaçant de Nicolas Demorand pour la matinale, qui a gagné 196 000 auditeurs en un an. RMC :“Les Grandes Gueules” d’Alain Marshall et Olivier Truchot se placent devant Europe 1 de 9h30 à 12h et devant France Inter de 10h à 11h.Brigitte Lahaie, avec “Lahaie, l’Amour et Vous”, bat également Europe 1 de 13h30 à 15h30. Jean-Jacques Bourdin enregistre une hausse de 32% de son audience en un an et réunit quotidiennement 784 000 auditeurs.…
Source: Nouvel Observateur

Stéphane Bern parmi les animateurs de France-Inter affichés pour la nouvelle campagne de pub 24/11/2010

c70344a63636dfe76e390c5269063093_29(001).jpg
Alors que la publication des résultats d'audience de la radio pour la période septembre-octobre, n'indique qu'un léger fléchissement de France Inter - qui a rétrogradé en troisième position des stations les plus écoutées en raison de la progression de NRJ - malgré de longues journées de grève,la station de service public lance une vaste de campagne de communication.Réalisée par l'agence Hémisphère Droit, cette campagne est pour le moins originale puisque les animateurs y font la promotion de leurs collègues. Ainsi, on découvre Audrey Pulvar inviter les auditeurs à écouter Patrick Cohen alors que ce dernier conseille l'émission de Patrice Gélinet. L'agence explique avoir voulu mettre en avant « l'esprit d'équipe » des voix d'Inter.Stéphane Bern, pour sa part, propose à ses auditeurs du Fou du Roi d'écouter aussi Isabelle Giordano qui le précède.« Sur le principe du "relais de l'information", les producteurs et journalistes emblématiques de la station se font l'écho avec humour et autodérision, non pas de leurs propres émissions, mais de celles des autres. Le concept créatif repose sur un ton léger, coloré et complice en phase avec la proximité de ton de la station » explique Hémisphère Droit.

Stéphane Bern anime le Fou du Roi en direct de Nancy après avoir assisté à l'inauguration de la chapelle royale restaurée au château de Lunéville 18/09/2010

Un-week-end-dore-sur-tranche(001).jpg
Le Fou du Roi était de retour en Lorraine pour animer vendredi 17 septembre l'émission de radio phare de France-Inter à 11h, à l'occasion de la 32ème édition du Livre sur la Place, mais aussi pour assister, jeudi soir, à l'inauguration de la chapelle royale restaurée du château de Lunéville (ravagé par les flammes en 2003) en compagnie du maire de Nancy André Rossinot. A cette occasion, Stéphane Bern a visité les salles à qui l'architecte en charge des monuments historiques Jean-Yves Caillault a redonné leur lustre du XVIIIème siècle, en compagnie du préfet de région Bernard Niquet, du président du Conseil Régional Jean-Pierre Masseret, du président du Conseil Général Michel Dinet et du député-maire de Lunéville, Michel Closse. Vendredi matin, une foule de mille trois cents personnes se pressait place Stanislas pour assister en direct à l'émission le Fou du Roi soit en direct dans l'Opéra de Lorraine, soit par grand écran dans les salons de l'Hôtel de Ville. Etaient invités à l'émission, le maire André Rossinot, le président du Livre sur la Place 2010, l'écrivain Max Gallo, les romanciers Marie Nimier et Philippe Claudel. Après l'émission, Stéphane Bern a assisté à l'inauguration place Carrière de la 32ème édition du Livre sur la Place.

Le Fou du Roi à Nancy pour "le livre sur la place" devant 1300 personnes à l'Opéra National de Lorraine 18/09/2010

Un-week-end-dore-sur-tranche.jpg
Voici le compte-rendu de Xavier Frère, dans "l'Est Républicain" sur l'émission en direct du Fou du Roi à Nancy pour célébrer la 32ème édition du Livre sur la Place. "On a rarement vu autant de courtisans, sur la place Stanislas. Tous, sagement, impatients de boire, à l’Opéra de Nancy, la bonne parole radiophonique du Roi Bern et de ses « bouffons », en ouverture du Livre sur la Place. Devant l’affluence et le succès annoncés (300 personnes refusées l’an dernier), la mairie avait donc décidé de dérouler encore un peu plus le tapis rouge au « Fou du Roi », l’émission-phare de France Inter (*) : un écran géant avait ainsi été installé à l’hôtel de ville.En jetant un regard depuis l’hôtel de la Reine, quelques minutes avant d’entrer en scène à l’Opéra, Stéphane Bern admettait que « ça mettait une pression d’enfer ». Il l’évacuait vite, en chauffant rapidement le public : « Arrêtez, j’ai l’impression d’être Michaël Jackson ! ». On entrait vite, dès le direct, dans le vif du sujet : l’humour. Gentiment à l’endroit de Max Gallo, « bibliothèque à lui tout seul », qui « ne passe pas une journée sans écrire ses 10.000 signes ». Tirs nourris ensuite, sans sommation. Daniel Morin avait revêtu l’uniforme de l’artilleur en chef, frappant fort sur cette Lorraine, « région intellectuellement en friche ». Dans son viseur, il trouva ensuite André Rossinot, le maire de Nancy, aimablement « chahuté » pour sa gestion des relations avec les parlementaires lorsqu’il était ministre. Daniel Morin n’a pas de boule de cristal, mais imagine pour 2012 une candidature de l’édile nancéien, qui est « posé, n’a pas trop de casseroles ». « Je ne pense qu’à ça », a rétorqué ce dernier dans un sourire, « mais je ne me rase pas ! ». Stéphane Bern et son équipe pourraient eux aussi être médecins : ils prescrivent une cure de rire. Et apparemment, hier, le remède faisait de l’effet, beaucoup d’effet, immédiat même.En présence de l’écrivain régional de l’étape, Philippe Claudel, et de Marie Nimier, et rythmé par les très prometteurs artistes locaux Cascadeur et Eddy La Gooyatsh, le « Fou du Roi » poursuivait sa mission thérapeutique, sans temps mort. Le trio Régis Mailhot-Trinidad-Vincent Roca allumait les dernières mèches de ce festival, clôturé par une belle « Nancyclopédie » de blagues et un apprécié « Nancy soit-il ». Qu’on se le dise, malgré les têtes d’humoristes coupées sur France Inter (Porte, Guillon) en 2010, Stéphane Bern n’abdiquera pas. « Je veux garder une liberté de ton totale dans le Fou du Roi, c’est un carrefour d’indépendance, d’impertinence, d’irrévérence. On peut faire rire avec l’esprit. Et ici, sur cette place, on chatouille le bel esprit français du XIII e siècle. On a l’esprit frondeur, c’est l’esprit français ! ».Xavier FRÈRE

Le Fou du Roi à Lille pour l'Opéra "Carmen" reçoit Martine Aubry au Théâtre du Nord 15/05/2010

ALeqM5hkzGmo4bHjQ5jUMN1QWKM4uq-OhQ.jpeg
Partenaire de l'opéra « Carmen », France Inter avait délocalisé vendredi 14 mai 2010 plusieurs de ses émissions à Lille. Sa matinale, Esprit Critique, Le Carrefour de l'Odéon, et Le Fou du Roi avec Stéphane Bern, qui avait invité Martine Aubry.Ce que les auditeurs n'ont pas entendu, c'est l'air de Carmen repris par Martine Aubry, juste avant que Stéphane Bern ne lance son direct pour l'émission Le Fou du Roi, retransmise hier depuis le Théâtre du Nord, noir de monde.Le maire et Première secrétaire du PS a étonné tout le monde en lâchant cet air de bohème, sur un ton juste et volontaire. Dommage pour les autres, mais Martine Aubry avait prévenu : « C'est juste pour les Lillois qui sont dans la salle », se préservant ainsi de devoir recommencer la petite prestation à l'antenne. Mais au moins avait-elle donné le ton d'une émission qui serait chaleureuse. Où elle a placé Lille en tête de ses priorités, « ici, c'est une microsociété, j'aimerais que la France soit pareille. Pour moi, c'est une source d'inspiration », balayant ainsi les questions à répétition sur sa candidature à l'Élysée pour 2012.« J'suis fin bénache à Lille », a-t-elle conclu, non sans avoir réussi à placer quelques mises au point et projets qui lui sont chers dans le courant de l'émission, sur la régulation des finances, la gestion de la crise par le gouvernement et les retraites.Martine Aubry était l'invitée de Stéphane Bern, avec Stuart Seide, et Jean-Claude Casadesus.

Le "Fou du Roi" en direct de Monaco pour célébrer les 100 ans des Ballets Russes à l'Opéra de Monte-Carlo 21/11/2009

114331_4.thumb_2.jpg
Le "Fou du Roi" est devenu "le Fou du Prince" le temps d'une halte en Principauté de Monaco le vendredi 20 novembre 2009, au lendemain de la Fête nationale monégasque, pour célébrer les 100 ans des Ballets Russes sous les ors de la Salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo. Invités d'honneur de l'émission, SAS le Prince Souverain Albert II et sa soeur Caroline, Princesse de Hanovre. Voici le récit qu'en a fait Cédric Verany dans "Nice-Matin" du 21 novembre: "L'émission à succès de France Inter a fait le voyage jusqu'en terre monégasque pour être honorée de la présence en plateau du prince Albert II, en début de programme, et de la princesse Caroline toute l'émission, proposée en direct, et en public. Duo princier face à un trio de journalistes acolytes de Stéphane Bern : Joëlle Goron, Julia Vernes et François Reynaert. Impertinents ? Pas forcément, disons bon enfant...parfois insolents. Et depuis la salle, nous avons vu le prince Albert II et la princesse Caroline s'amuser des pirouettes irrévérencieuses distillées par les humoristes.11:03 : Stéphane Bern prend l'antenne, non sans avoir auparavant prié le public de « manifester son bonheur ». Générique ! Les chroniqueurs questionnent l'animateur friand des têtes couronnées pour savoir s'il va « demander l'asile politique à Monaco et rebaptiser l'émission : Le fou du prince ». « C'est joli chez vous » lance Daniel Morin toisant les dorures de la salle Garnier, « on dirait la salle de bains de Stéphane Bern ». Heureux d'avoir « goûté aux spécialités locales de la principauté : les filles de l'Est ! ». « Monaco, c'est le seul pays au monde où le sur-sol regorge plus de richesses que le sous-sol » renchérit Régis Mailhot. « Même Toni Musulin a claqué neuf millions en deux jours ici. Il a été obligé de se rendre à la police pour avoir un toit où dormir ». Et continuant le caricature du pays, loue sa propreté. « Tout est propre chez vous. C'est le côté Mère Denis du Monégasque, dès qu'il peut blanchir, il blanchit ».Tout cela n'est qu'humour bien sûr dans cette émission d'une heure et demie, où Stéphane Bern s'est attaché à souligner les valeurs culturelles de la principauté. C'était son souhait en délocalisant l'émission à Monaco, pour parler principalement du centenaire des Ballets Russes. En invitant ainsi à son micro trois éminents acteurs culturels de la principauté : Marie-Claude Beaud, conservateur en chef du Nouveau musée national ; Jean-Christophe Maillot, chorégraphe-directeur des Ballets de Monte-Carlo et Jean-Louis Grinda, directeur de l'Opéra. Interventions entrecoupées de prestations musicales de qualité. Un spectacle pour les oreilles. Et seulement les oreilles, les photos étaient interdites à la presse pendant le déroulé de l'émission. Un « syndrome Prince » ? Le chanteur en août dernier avait déjà chassé les photographes de ses deux concerts. À croire que les ors de la salle Garnier veulent garder leurs secrets...".

Stéphane Bern animera en direct sur France-Inter la retransmission des 25e Victoires de la Musique avec Isabelle Dhordain et Didier Varod - samedi 6 mars à 20h

inter_victoires.jpg
France Inter proposera une soirée spéciale consacrée aux Victoires de la Musique, dont la station est partenaire officiel. A cette occasion, France Inter délocalisera son antenne dans les coulisses du Zénith de Paris le 6 mars prochain.Partenaire officiel des Victoires de la Musique depuis de nombreuses années, France Inter proposera une soirée spéciale consacrée à cet événement. A partir de 20 heures, Stéphane Bern, entouré de Didier Varrod et Isabelle Dhordain, animera une émission en direct depuis les coulisses du Zénith de Paris. La station entend faire vivre à ses auditeurs les coulisses de la soirée. France Inter proposera ainsi des lives, des interviews des anciens présentateurs, des témoignages et reviendra sur les points forts des Victoires de la Musique depuis 25 ans. Sont attendus au micro: Charles Aznavour, le Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, l'ancien ministre Jack Lang, Nagui, Daniel Lumbroso, Guillaume Durand, Charlotte Gainsbourg, Bénabar...

Le "Fou du Roi" en direct de la Salle Garnier de Monte-Carlo avec SAS le Prince Albert II et sa soeur Caroline, princesse de Hanovre 21/11/2009

114331_2.thumb_2.jpg
Pour célébrer les 100 ans des Ballets Russes de Diaghilev à Monaco, l'émission "le Fou du Roi" s'est déplacée en Principauté au lendemain de la Fête Nationale et a installé - pour la première fois - ses micros sous les ors de la Salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo. Outre Jean-Christophe Maillot, directeur des Ballets de Monte-Carlo, Marie-Claude Beaud, directrice du nouveau Musée national et le directeur de l'Opéra Jean-Louis Grinda, à émission exceptionnelle, il fallait des invités exceptionnels: SAS le Prince Souverain Albert II en ouverture de l'émission à 11h et sa soeur, SAR la princesse de Hanovre qui a assisté à toute l'émission. Au programme, les intermèdes musicaux de Florian Laconi, interprète de "Pong" dans l'opéra de Puccini "Turandot", le chanteur Gérôme Gallo et le harpiste Xavier de Maistre. Aux micros, les journalistes Joëlle Goron, Julia Vernes et François Reynaert ainsi que les humoristes Daniel Morin, Ben et Régis Mailhot.

Succès phénoménal pour "le Fou du Roi" sur la place Stanislas à Nancy 18/09/2009

Pour le quotidien "l'Est Républicain": Nancy: une ambiance à tout casser autour du " Fou du roi "L'Opéra plein comme un œuf a bruissé de rires hier matin. Grâce à Stéphane Bern et sa bande du « Fou du Roi » de France Inter, en direct depuis Nancy.
A 10 h, alors que les Nancéiens battent le pavé de Croatie de la place Stan, histoire d'avoir une chance d'assister à l'émission, Stéphane Bern, à deux pas de là, mâchonne son stylo. « Il faut que j'écrive mon lancement... Et si je le faisais sur ''Jojo'' ? » Bonne idée ça ! Que les Nancéiens se le disent une bonne fois pour toutes : non la mascotte de Nancy n'a pas passé l'arme à la gauche. Le chimpanzé a 59 ans, et plus vraiment toutes ses dents c'est vrai, mais il est toujours pensionnaire du parc animalier de la Pép... L'ambiance est studieuse dans le petit salon de l'Hôtel de la Reine où l'équipe bosse, qui, sur sa chronique, qui, sur les invités dont deux auteurs, Livre sur la place oblige, Brigitte Giraud et David Foenkinos. Entre croissants, cafés, jus d'orange, s'étalent bouquins, fiches, journaux. Chacun de son côté peaufine son intervention. Le groupe nancéien Orwell et le chanteur Alexis HK sont déjà à leur balance à l'Opéra.Pendant ce temps, à l'extérieur, la file d'attente grossit, grossit, grossit. Finalement, faute de place, 300 personnes resteront sur le carreau. « C'est désolant, on aurait dû agrandir l'Opéra », lance Stéphane Bern à quelques minutes de prendre l'antenne. 1.000 personnes ont pris place dans la bonbonnière. 11h, musique de générique et tonnerre d'applaudissements. L'humoriste Daniel Morin donne le ton : « Bonjour l'Alsace ! » Stéphane Bern présente ses invités, le parrain du Livre sur la place, Erik Orsenna, et le maire André Rossinot « le dernier des Mohicans du parti radical valoisien ». « Un parti où on aime bien manger et bien boire. La preuve, Boorlo en est le président », lâche goguenard Patrice Carmouze. Daniel Morin affuble André Rossinot du titre de « bourgmestre », et lui demande de bien vouloir lui donner la réplique pour un sketch sur « Jojo », encore lui. L'heure est à l'irrévérence et au poil à gratter. Tour à tour les humoristes sortent l'artillerie lourde pour flinguer à tout-va. Nadine Morano, les absents ont toujours tort, se prend plusieurs charges. La salle applaudit comme un seul homme. Erik Orsenna, lui, se marre comme une baleine tout au long de l'émission. Sophia Aram épingle « l'ambiance délicatement raciste » qui entourait Brice Hortefeux à l'université d'été de l'UMP. Régis Mailhot cite les « cerveaux lorrains », Patricia Kaas, Sophie Thalmann, Platini...Didier Porte, chouchou du public à l'applaudimètre, enfonce le clou. Prend pour tête de turc André Rossinot, qui s'est entre-temps carapaté, pour cause d'inauguration. L'humoriste corrosif évoque la franc-maçonnerie, où « entre frères on se serre le tablier », puis entre dans le vif du sujet avec « l'agression sauvage » dont a été victime le maire le 4 août dernier place Stan. Il revisite à sa sauce l'histoire de la tapette sur la nuque portée au premier magistrat par un « sociopathe ». S'émeut de la délinquance qui sévit dans la cité des Ducs : « Stéphane a raison, c'est violent en région ». Françoise Rossinot, qui n'a pas quitté la salle, ne se départit pas de son sourire.
V. R. (Valérie RICHARD)

L'émission "Le Fou du Roi" invitée au Festival du film francophone d'Athènes les 2 et 3 avril 2009 15/03/2009

Stéphane Bern et toute l'équipe du Fou du Roi sur France-Inter seront les invités du 10ème Festival du film francophone d'Athènes pour deux émissions en direct et en public jeudi 2 et vendredi 3 avril prochains dans l'Auditorium de l'Institut Français d'Athènes (31 rue Sina 10680 Athènes). A cette occasion, "le Fou du Roi" rendra hommage au cinéaste Costa Gavras dont on célèbre les 40 ans du film "Z", chef d'oeuvre primé à Cannes et aux Oscars, qui sera l'invité de la première des deux émissions ainsi que l'auteur du roman Vassilis Vassilikos. La veille, l'Ambassadeur de France en Grèce, Christophe Farnaud, aura remis lors d'une réception avec le président de la République Hellène, un Prix d'Honneur au réalisateur d'origine grecque. Le vendredi 3 avril, une pléiade de comédiens français seront mis à l'honneur dont Antoine de Caunes présent à Athènes pour présenter "Coluche, l'histoire d'un mec"... mais aussi Zoé Félix, Irène Papas, sans parler de la partie musicale live avec, entre autres artistes, Angélique Ionatos.

Bernadette Chirac invitée du Fou du Roi le jeudi 22 janvier pour les 20 ans de l'opération "Pièces Jaunes" 24/01/2009

450033729.jpg

Rentrée du Fou du Roi au château de Versailles le 1er septembre 2008

sc000e08e1(001).jpg
Comme le raconte le site internet "pure people.com", lundi 1er septembre 2008, l'équipe du Fou du Roi a fait sa rentrée en grande pompe dans la galerie des Batailles du château de Versailles où se pressait une foule de cinq cents auditeurs. On y célébrait le partenariat de France-Inter (et Télérama) avec les Fêtes de Versailles organisées par Château de Versailles Spectacles. "Aujourd'hui, c'est la rentrée pour toutes les chaînes et pour toutes les stations radiophoniques ! C'est donc le grand retour de toutes nos émissions préférées ! Sur France Inter, Stéphane Bern a présenté une nouvelle émission de son célèbre Fou du Roi. Mais qui dit "Roi" dit obligatoirement "Château", et quoi de mieux que le magnifique Château de Versailles pour entamer cette nouvelle saison ! Le spécialiste de la royauté internationale était donc dans son élément entre les murs du magnifique palais, que ce soit en pleine préparation avec ses chroniqueurs Patrice Carmouze, Alix Girod de l'Ain et François Reynaert avant l'émission, ou avec les invités Jean-Jacques Aillagon (président de Versailles et ancien ministre de la Culture), le jardinier en chef de Versailles Alain Baraton, l'homme qui parle à l'oreille des chevaux Bartabas et Valérie Pécresse (ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et députée des Yvelines) de l'émission.En direct depuis la galerie des Batailles, l'animateur a pris un plaisir visible lors de cette rentrée, ainsi que tous les "bouffons" qui l'entouraient : Vincent Roca, Daniel Morin, Didier Porte, Alix Girod de l'Ain, François Reynaert et Richard Lornac au piano. Dans l'assistance, on notait la présence du maire de Versailles, François de Mazières. Un vrai bonheur pour les oreilles".


Le Fou du Roi fête ses 8 ans en direct de l'Opéra-Comique, vendredi 29 février 2008

Cela fait déjà 8 ans que Stéphane Bern et ses irrévérencieux trublions sévissent chaque jour sur France Inter avec son émission "Le fou du Roi". 8 ans de rires, d’impertinence, d’invités venus de tout horizon, de chroniques décapantes, de vacheries drôlatiques. Pour fêter cet anniversaire comme il se doit, Stéphane Bern et ses chroniqueurs quitteront les studios de la Maison de la Radio pour s'installer le vendredi 29 février, de 11h à 12h30 dans la Salle Favart de l’Opéra Comique récemment rénové qui représente depuis toujours le lieu de toutes les confrontations artistiques, des styles et des humeurs, du rapprochement de l’art lyrique et de l’art dramatique dont Jérôme Deschamps vient de prendre la direction.De 11h à 12h30, il recevra Jérôme Deschamps, Macha Makeïeff, le romancier Benoït duteurtre, spécialiste de l'histoire de l'Opéra Comique, Charles-Henri Filippi, président de l'Association pour le rayonnement de l'Opéra-Comique, la cantatrice Patricia Petitbon, et le pianiste Wilhem latchoumia. Stéphane Bern sera entouré de ses chroniqueurs Daniel Morin, François Reynaert, Muriel Cousin, Patrice Carmouze, Ben, Frédéric Martin, et Régis Mailhot. Cette émission spéciale sera diffusée en direct et public. L'entrée est gratuite dans la limite des places disponibles.Une émission spéciale qui risque d'être plein de surprises et à ne donc rater sous aucun pretexte ! Avec en prime un gâteau d'anniversaire. Venez nombreux assister à l'émission...

Nouveau succès d'audience pour "le Fou du Roi" sur France-Inter 25/01/2007

L'émission quotidienne "le Fou du Roi" de Stéphane Bern et de ses chroniqueurs sur France-Inter connaît une nouvelle progression d'audience cumulée au dernier sondage médiamétrie et gagne encore quelque quarante mille auditeurs sur la précédente vague qui était déjà en net redressement. Actuellement, l'émission "le Fou du Roi" fédère chaque matin une moyenne de quelque deux millions d'auditeurs fidèles et sur ce créneau horaire, France-Inter se place en deuxième position juste derrière RTL et loin devant Europe 1.

TOUS UNIS CONTRE LA HAINE

‪#‎TousUnisContrelaHaine

Combattons toutes les formes de racisme et les préjugés haineux. Des solutions existent pour lutter ►‪ http://www.gouvernement.fr/tous-unis-contre-la-haine

Stéphane Bern et le Fou du Roi à Luxembourg 07/12/2006

A l'occasion de l'inauguration de Luxembourg, capitale de la culture européenne à partir du 8 décembre 2006, l'émission de Stéphane Bern sur France-Inter, "le Fou du roi", se déplacera lundi 11 décembre à Luxembourg. L'émission se déroulera en direct à 11h depuis l'Abbaye de Neumünster et aura pour invités le bourgmestre de la ville, Paul Helminger, le responsable de l'Année culturelle Robert Garcia et le directeur du centre Neumünster, Claude Frisoni.

Stéphane Bern "tchate" avec les auditeurs

Stéphane Bern, comme d'autres animateurs de France-Inter, participera à la journée "tchat" sur France-Inter le jeudi 9 novembre 2006 de 12h45 à 13h15. Il répondra sans tabous, sans filet, aux questions, remarques et critiques des auditeurs du "Fou du roi"